PRAGMAMEDIA-LOGO

Communiqué Défense : dix terroristes et 4 civils tués au Burkina Faso par la force Barkhane

Communiqué Défense : dix terroristes et 4 civils tués au Burkina Faso par la force Barkhane

Barkhane est présente au Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Photo : TM1972, CC BY-SA 4.0 , via Wikimedia Commons
Barkhane est présente au Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Photo : TM1972, CC BY-SA 4.0 , via Wikimedia Commons
Barkhane est présente au Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Photo : TM1972, CC BY-SA 4.0 , via Wikimedia Commons
Barkhane est présente au Sahel dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Photo : TM1972, CC BY-SA 4.0 , via Wikimedia Commons
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram

Dans le cadre d’une victoire militaire entachée par la mort de 4 civils, la rédaction de Pragma a souhaité publier le communiqué du Ministère de la Défense française sans y apporter de commentaire :

Dans la nuit du 7 au 8 février 2022, au Burkina Faso, à une cinquantaine de kilomètres au nord-ouest de Ouahigouya, la force Barkhane a conduit une opération visant un groupe d’une quinzaine de terroristes impliqué dans de nombreuses attaques meurtrières de militaires et de civils.

Ce groupe, affilié à l’organisation Ansarul Islam, particulièrement actif depuis plusieurs mois, a conduit de nombreuses attaques contre les populations civiles de la région de Ouahigouya et contre les forces partenaires, notamment par la pose d’engins explosifs improvisés sur les axes de circulation.

Ce groupe a été en particulier impliqué dans l’attaque d’Inata le 14 novembre 2021 au cours de laquelle 53 gendarmes burkinabè ont été tués, et ensuite dans au moins 5 autres attaques contre les forces de défense et de sécurité, qui ont causé plus d’une dizaine de tués et plus d’une vingtaine de blessés. Il a aussi été impliqué dans l’attaque d’un convoi de commerçants à Titao le 21 janvier 2022, au cours de laquelle deux soldats burkinabè ont été tués.

Après avoir localisé et identifié le groupe à partir de différentes sources de renseignement, une première frappe aérienne a été exécutée à proximité du campement. Un groupe de commandos, appuyé par un hélicoptère d’attaque, a ensuite été déposé au sol pour reconnaître et fouiller le campement.

Dès le début de la reconnaissance du campement, le groupe de commandos a été pris à partie par une dizaine de terroristes embusqués, qui ont été neutralisés avec l’appui de l’hélicoptère d’attaque après de violents combats. Lors de la fouille de la zone, le groupe de commandos a constaté la neutralisation de 10 terroristes. Une quantité importante d’armement, des explosifs, des mortiers et des obus ont été par ailleurs saisis.

Malheureusement, malgré toutes les mesures prises par la force Barkhane et par l’unité engagée au sol, 4 civils, présents sur le campement au milieu des terroristes, ont perdu la vie lors des échanges de tirs. Conformément aux règles, les corps ont été enterrés avec toute la dignité nécessaire.

La force Barkhane déplore la mort de 4 civils lors de cette opération. Elle reste résolument engagée dans le combat contre les terroristes, aux côtés de ses partenaires sahéliens et de ses alliés européens, pour protéger les populations.

Paris, 10 février 2022, par la délégation à l’information et la communication de la Défense

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram